Divers

« Incendie »: Photoman s’enflamme pour la couverture du Journal VOIR.

  • 14/09/2010

Avant toute chose, je voudrais profiter de l’occasion pour remercier tous ceux qui ont répondu à l’appelle, à l’occasion du lancement officiel de ce blog. Vous avez été nombreux, et j’en suis honoré. Merci mille fois, pour vos généreux commentaires, ça me fait chaud au coeur. Je sais maintenant que ce blog possède un lectorat, et j’aurai encore plus de plaisir à écrire ces articles !

—————————————————————

Journal VOIR - pour le film "Incendie" de Denis Villeneuve

Journal VOIR - pour le film "Incendie" de Denis Villeneuve

Il y a quelques semaines, le journal VOIR me contacte pour me demander de faire la couverture, qui annoncera la sortie du film « Incendie » de Denis Villeneuve, d’après la pièce de Wajdi Mouawad.

Avant d’aller plus loin, il est nécessaire que j’explique maintenant de quoi traite le film, pour ceux qui ne connaissent pas la pièce.
C’est l’histoire d’une femme qui décède, et qui demande à ses enfants (jumeaux fille et garçon), par son testament, de partir à la recherche de leur père qu’ils n’avaient jamais connu, et de leurs frère dont ils ignoraient l’existence. Cette quête les amènera à découvrir bien des choses ….!

Je savais que le film était sur le point de sortir, et d’ailleurs, tout le monde en parlait déjà, bien avant que son tournage ait commencé. Tout un événement cinématographique.
J’avais vu la pièce au TNM, il y a quelques années, et j’avais été littéralement, soufflé, abasourdi ! Alors autant dire que cette opportunité me réjouissait.

Extraits de l’émission Voir.tv filmée ce jour là.

[zdvideo width= »516″ height= »289″]https://www.photoman.ca/makingof/voir_incendie.flv[/zdvideo]

Trouver un concept pour un thème comme celui de cette pièce est un défi, pour les raisons suivantes:

Premièrement, je me suis dit qu’il ne fallait pas tomber dans le piège des « flammes » ou de « l’enfer » !  Bien que le film s’intitule « Incendie », il ne s’agit en aucune manière d’une histoire de pompiers, ni de religion. Et puis de toutes manières, des flammes dans une photo, je trouve ça un peu trop « cliché » !
En revanche, la fumée me semblait une alternative interessante, pour différentes raisons.
Je m’explique. La fumée fait penser bien évidemment au feu, car comme dit le dicton, « il n’y a pas de fumer sans …………………………….. feu », évidemment ;-) ! Mais elle peut aussi illustrer différentes ambiances. La fumée, c’est aussi un voile, une transparence, une relation au rêve, les nuages, le brouillard, et en plus de tout ça, c’est « bô » !
C’est la raison pour laquelle j’ai décidé de monter ce fond derrière mes personnages. Il représente un peu tout ça à la fois, et chacun le ressentira à sa manière.

Le maquillage sur leurs figure a 2 raisons d’être. Tout d’abord, il laisse présumer qu’il ont traversé une épreuve difficile. Il donne également un texture à la peau que je trouve très belle, et très intéressante. Ça fait ressortir également les yeux, donc le regard, de manière très forte. Alors quand j’ai une aussi belle excuse pour faire un maquillage comme celui là, je ne m’en prive pas !

La gémélité, elle, est figurée par la manière dont j’ai placé mes personnages dans l’image. Tout d’abord, si vous regardez bien, il ne sont pas dos à dos, mais fusionné par le dos. Il possèdent alors le même corps. La symétrie nous rappelle que ce sont des jumeaux, et en quelque sorte, ils sont tous deux différents, et chacun est le reflet de l’autre.

Alors voilà, je me suis dit qu’entre la fumée et la gémélité, j’arriverai à faire parler cette image, sans toutefois dévoiler les « punchs » de l’histoire (que je ne dévoilerai pas non plus ici !).

Rendez-vous fût pris et nous voilà dans l’effervescence de la prise de vue, qui donne également lieu au tournage de l’émission Voir.tv sur la chaîne Télé-Québec.

J’avais déjà eu Maxim Gaudette devant mon objectif, il y a quelques année, et je me doutait que la prise de vue serait simple (compte tenu de la précision du concept !), efficace et très agréable, ce qui fût rapidement confirmé.

Pour ce qui concerne Mélissa Désormeaux-Poulin, je ne la connaissais pas, et je dois dire que j’ai été tout à fait séduit par sa gentillesse, son professionnalisme, son ouverture d’esprit, son humour, son ….. bref, j’en passe et des meilleurs !

J’avais décidé de les photographier séparément, et donc, une des difficulté était de bien viser tant au niveau du cadrage que des angles, pour obtenir une symétrie intéressante . Pour me faciliter la tâche, j’ai décidé de ne pas changer ma lumière, en prévoyant de renverser par la suite une des deux images sur un axe horizontal. Dans ce cas, la lumière étant inversée, l’idée de symétrie et d’effet miroir n’en serait qu’augmenté !

original

original

original

original

Enfin, le montage de tout ça n’a été qu’une simple formalité. Le gros de la difficulté ayant été de créer un fond juste, suffisamment sobre pour ne pas empiéter sur l’intensité des regards. Un montage de différentes photos de fumée que j’avais en archive m’a permit d’arriver rapidement au résultat escompté.

Enfin, il fallait réaliser une version couleur de l’image. Après avoir fait une maquette, je me suis aperçu que ça manquait un peu de profondeur, alors je me suis dit qu’il serait intéressant de désaturer les visages pour les isoler en noir et blanc, tout en conservant le fond rouge. Au bout du compte, le journal a choisi de sortir cette version pour la couverture de Montréal, qui à l’instar des autres régions, est toujours en noir et blanc.

Version couleur non retenue

Version couleur non retenue

Et voici la version 100% noir et blanc prévue initialement.

Version N&B

Version N&B

Une fois ces séries de photos faites, et l’assurance qu’il y avait tout ce dont j’avais besoin pour la couverture, il restait à faire quelques photos qui servirait à l’intérieur du journal, ce qui donna ceci:

Voilà ce qu’il y avait à dire sur cette création ! Et vous, qu’en pensez-vous ? Des commentaires ? Des questions ? N’hésitez pas à écrire sur ce blog, c’est fait pour ça !

7 Comments on « Incendie »: Photoman s’enflamme pour la couverture du Journal VOIR.

  • Fille de photographe stephan najman says:
    17/09/2010 at 16:35

    C’était vraiment interressant! Je suis vraiment fière de mon papa

    Répondre

  • Mignonette09mtl says:
    18/09/2010 at 05:07

    Coucou! J’ai justement vue l’emission Voir hier. J’ai été fascine par le projet photographique. L’idee génial que tu as eu en représentant les acteurs noircie par la fumée. Ce qui représente pas mal l’esprit du film selon moi autant dans le titre de celui ci que dans les épreuves émotionnelles et j’imagine physique qu’ils doivent traverser dans l’histoire. J’étais fascine ……. Et je savais même pas que c’était toi! Hihihi! Mon amie tweeterien loll et mon blogueur photographe favori. Le monde est petit. Bonne continuité . Mignonette

    Répondre

  • Bernie says:
    18/09/2010 at 06:18

    Toujours très intereesant de suivre ta démarche artistique ! A+

    Répondre

  • urban so says:
    18/09/2010 at 17:36

    Ce que j’aime c’est comment tu réflechis la production de l’image – l’asymétrie dans la
    prise de vue – en amont de son montage. Super!

    Répondre

  • S. says:
    18/09/2010 at 21:18

    Tant de profondeur dans cette photo……..
    Touchant et saisissant.

    Répondre

  • Pingback: Tweets that mention "Incendie": Photoman s'enflamme pour la couverture du Journal VOIR. | Studio Photoman -- Topsy.com

  • Agnès says:
    18/11/2010 at 10:51

    J’ai vu le film Incendies hier soir…Wouah !!! Tout une histoire !!!
    J’aime bien la sobriété de ton image.

    Répondre

Leave a Reply

Your email address will not be published. Fields marked with * are required

Suggestion

Soyez avertis de tout nouvel article par courriel

Retrouvez les autres abonnés !