Divers

Ma drogue à moi !

  • 23/05/2012

La semaine dernière, dans une urgence contrôlée, le journal me demande si j’étais intéressé à faire une couverture pour annoncer le Festival Trans Amérique 2012.

Intéressé ? N’ayant pas eu ma dose de « couv. du Voir » ces derniers temps, je me trouvais dans un état de manque certain. Que voulez-vous, on ne peut se sevrer aussi facilement après tant d’années d’accoutumance. Je ne savais d’ailleurs plus trop quoi faire du surplus de créativité que me dégoulinait du ciboulot, à l’improviste, de jour comme de nuit … quelle vie!

Alors voilà, je l’avoue, et vous me jugerez comme bon vous semblera. Pour le VOIR, je shoote et je ME shoote !

Bien, maintenant que j’ai pu en toute impunité avouer ma dépendance, parlons de cette dose en particulier.

Couverture du Journal Voir du 24/05/2012 pour le FTA 2012

Clara Furey :: Mélanie Demers :: Olivier Choinière :: Emmanuel Schwartz

Pour annoncer le FTA 2012, on retrouve en couverture du Journal Voir une belle brochette d’artistes qui commencent à prendre une très belle place au Québec, à savoir:

Clara Furey, Mélanie Demers, Emmanuel Schwartz et Olivier Choinière.

Des quatre, j’avais déjà eu le plaisir d’en photographier 2, Clara Furey pour « Danse à 10$ » et Olivier Choinière pour Paradixxx.

Tout cela se présentait plutôt bien, mais permettez-moi de vous faire part des difficultés qui se trouvent parfois dans la conception d’une couverture de magazine, et que vous ignorez très probablement, si vous n’êtes ni photographe ni graphiste.

Premièrement, ce qui complique souvent les choses, c’est lorsque l’on a plus de 2 personnes à photographier. Tout simplement parce qu’une couverture est toujours dans un format vertical. Par conséquent, plus on a de personnes à inclure dans une couverture, et plus on doit s’éloigner du sujet. Alors 4 personnes pour une couverture, vous voyez le problème !

Deuxième problématique dans ce mandat précis: On parle d’un festival et nos 4 vedettes font des spectacles différents. Il est donc impossible de trouver une thématique liée à leur actualité, ce qui nous sert d’ordinaire comme ligne de réflexion créative.

Après un rapide « brainstorming » avec le journal, j’ai pris 2 décisions qui allaient régler ces 2 difficultés:

1- En guise de concept, nous avons décidé de demander à chaque artiste d’apporter un objet qui le représente. Vous allez peut-être penser que j’ai décidé de refiler mon problème à mes modèles ? Et bien vous avez raison !

2- Comme il est fort difficile d’avoir 1 photo avec 4 personnes bien placées, bien serrées et bien disciplinées devant un fond de studio, j’ai décidé de les photographier séparément, ce qui me permettrait par la suite de faire une composition à part entière. Qu’à cela ne tienne, Photoman ne rechigne pas devant un petit peu de Photoshop !

Nous n’avions que 2 heures pour réaliser le tout, compte tenu de l’agenda chargé de nos artistes, alors il a fallu aller droit au but, et de vous à moi, j’adore ça.

Évidemment, si vous voulez en savoir plus sur cette couverture et sur ces artistes, je ne peux que vous encourager à aller faire un tour sur le site du journal VOIR, et à lire l’article d’Elsa Pepin.

Merci encore une fois de me lire et de m’aider à partager ces « trips » ! Des questions ? Des commentaires ? Ce blog est à vous ….

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Fields marked with * are required

Suggestion

Soyez avertis de tout nouvel article par courriel

Retrouvez les autres abonnés !