Parutions

Le « Vent du Nord » a soufflé au studio

  • 10/08/2010

Il y a quelque temps, Geneviève, la gérante du groupe de musique traditionnelle Québécoise, Le Vent du Nord, m’a contacté en me disant que son groupe avait franchement besoin de rafraîchir son image, et de sortir du cliché « musique traditionnelle » pour se démarquer. Autant dire que pour des défis de ce genre, Photoman est plus que motivé !

On discute de l'approche du projet en montageUn peu de détente en attendant !
Voilà comment on fait voler un cravate avec un fil nylon.

Ce qui est épatant, c’est que ce groupe de 4 chanteurs-musiciens tourne depuis des années aux États-Unis dans de nombreux festivals, et plus récemment en Europe, et qu’ils sont quasiment inconnu du grand public Québécois.
On dit que « Nul n’est prophète en son pays », et bien en voilà encore une preuve !

Un peu plus tard, j’ai donc rencontré Geneviève, afin de mettre sur la table quelques idées, et aussi d’être sûr de bien comprendre le mandat. J’envisageai de faire quelque chose de plutôt dynamique, car leurs musique l’est, en sachant que ça permettrait également de briser l’éternel image du groupe traditionnel « rêveur-baba-cool-fadasse ».

Quelques jours plus tard, rendez-vous fut pris au studio pour mettre en oeuvre le processus de ravalement.
Je décidai d’utiliser un fond brun-orangé, pour reprendre un peu la tonalité du graphisme de leurs dernier album (et aussi parce que j’ai beaucoup cette couleur !)

Mais vous savez quoi ? Une prise de vue sans problème à résoudre, ça n’existe pas !

En effet, le problème qui me pendait au nez était un problème de fond, et vous allez comprendre pourquoi:

Photographier 4 personnes ensemble, ça prend pas mal d’espace physique en largeur, et à moins de les coller juste devant un fond (ce qui rend très mal l’éclairage en général !), il n’y a pas d’autres solutions que de peindre les murs, ou d’avoir un rouleau de papier de fond de 12″ (Ça existe, mais uniquement en blanc, gris, noir, vert ou bleu,… tout du moins, au Québec !).
Comme je voulais un fond brun, que mon rouleau de papier de fond ne fait que 9 pieds de long, et qu’ils sont 4 personnes, il était impossible de les mettre ensemble dans mon cadre, sans sacrifier la lumière que je voulais faire, et sans me retrouver également avec le problème de « machin qui lève le bras et qui fait de l’ombre à bidule, pendant que truc-muche avait les yeux fermés ! »

Bref, il me semblait évident que j’allais devoir les photographier seuls, les uns après les autres, pour ensuite les rassembler dans une même image.

Apparemment, ça n’a pas l’air si problématique, mais cela pose quand même certains inconvénient, et quelques avantage !

Les inconvénients:
1- Les musiciens n’étant pas des poseurs professionnels, ils font partis de ce grand nombre d’humanoïde qui vont chez le photographe dans le même état d’esprit qu’ils vont chez le dentiste. Par conséquent, leurs demander de faire semblant d’être en groupe n’est pas fait pour aider, et en général, ils préfèrent de loin les vraies mise en situation. Donc, j’ai dû les convaincre qu’à cause de ce problème technique, ils devraient faire semblant d’être ensemble. À vrai dire, ils ont accepté l’idée très rapidement. La confiance était là, autant dire que ça aide dans ce genre de situation. En donnant à chacun des indications très précises de ce que j’attendais d’eux, il leur a été très facile de s’abandonner devant l’objectif et je crois savoir qu’ils se sont même beaucoup amusés !
2- Évidemment, la stratégie de la prise de vue est bien différente dans ces conditions et la durée se multiplie facilement par 3.
3- Alors que chacun se fait photographier, les autres interviennent comme spectateurs et y vont bien naturellement de leurs commentaires. Ça peut bloquer très facilement quelqu’un devant l’objectif. Il est donc très important dans une situation comme celle là de garder le contrôle de la situation, sans faire sentir « aux spectateurs » qu’ils ne sont pas les bienvenue. mais encore là, la bonne entente régnant au sein de ce groupe, cela n’a jamais été un problème.
4- Temps de post-production hautement accru !
Même si les 4 musiciens ont été photographié sur un fond identique, il a finalement fallu les détourer complètement, et également retravailler les ombres au sol, qui était bien trop nombreuses, compte tenu de la l’éclairage réalisé.
Au total, 10 heures de post-prod, alors que si le groupe avait été photographié en une seul fois, la post-prod aurait été de 1 heure. Ceci dit, le résultat aurait été bien moins intéressant, et surement bien plus difficile à obtenir en 1 seule image.

Les avantages:
1- Ainsi réalisée, la photo peut se décliner dans tous les format, aussi bien horizontal que vertical, puisqu’on peut déplacer les personnages comme on le désire. De plus, on choisie la photo pour chacun des personnages, ce qui implique que tous les intéressés aimeront leur photo !
2- 4 personnes qui s’agitent sur un fond de papier, ça salit beaucoup et bien souvent, le papier pli ou se déchire assez régulièrement. En les photographiant séparémment, le résultat final est plus propre, et même s’il doit y avoir un détourage, il est plus facile à réaliser dans ces conditions.
3- Mon appareil photo prodiuit du 23 mégapixels, ce qui est déjà très bien !
Composer une photo de cette manière, revient en quelque sorte à une image de 77 mégapixels, dans le cas présent, et évidemment sans interpolation. Par conséquent, ma cliente pourrait faire des affiches immense, avec une qualité incroyable !
Ceci dit et tout à fait entre nous, je n’aurait pas dû pousser aussi loin, car mon fichier final pesant 1.48 Gigabytes, le travail de post-prod a quand même été ralenti par son côté poids-lourd, qui n’était pas nécessaire à une aussi grande échelle !

Voilà, c’est donc ainsi que j’ai décidé de réaliser ce mandat ….

Si vous avez des question ou des commentaires, n’hésitez évidemment pas à écrire sur ce blog, c’est fait pour ça !

3 Comments on Le « Vent du Nord » a soufflé au studio

Leave a Reply

Your email address will not be published. Fields marked with * are required

Suggestion

Soyez avertis de tout nouvel article par courriel

Retrouvez les autres abonnés !