Divers

Comment j’ai fait « swinger » les 4 membres de Uswing pour leur nouvel album !

  • 04/09/2010

Pochette du nouvel album de Uswing

Pochette du nouvel album de Uswing

Il y a quelques temps, Veronik Lacombe, la gérante du groupe Uswing m’a demandé de réfléchir à un concept pour la pochette du prochain album de Uswing, qu’elle vient de prendre en mains.

Uswing est un groupe de 4 sympathiques garçons, qui reprennent des tubes de tout genres, et les jouent en version Jazz-Swing !

Seule directive de Veronik, ils veulent une ambiance retro, tout en restant assez moderne ! Heu-Hummmm, vous voyez le défi ?

La commande m’interessait d’autant plus que j’ai longtemps travaillé les éclairages rétro. Les films des années 40, notamment ceux d’Hitchcock ont été une véritable école pour moi. À l’époque, j’avais acheté d’occasion, 3 vieux projecteurs à lentille de Fresnel, qui dormaient dans le grenier des studio de cinéma de Boulogne Billancourt. Je les avais achetés pour pas grand chose, tellement ils étaient content de s’en débarasser. Je pense l’achat des pieds pour les supporter avait été le plus gros de mon budget. Et pour la petite anecdote, l’hiver, lorsque je voulais réchauffé mon petit studio-appartement de 24 m2, j’allumais mes 3000 watts d’éclairage, et ça chauffait bien plus vite que mes radiateurs !
Bref, tout ça pour dire que ces lumières étaient de toute beauté ( et multi-fonction ! ), et je les ai d’ailleurs utilisés pour faire des séries de mode comme celle-ci !

Catalogue de maillot de bain Patrick EinhornCatalogue de maillots de bain Patrick Einhorn

Après avoir pris les informations nécéssaires, j’ai proposé de faire les photos en studio, et d’utiliser comme éléments de décor, des « cubes » blanc.

Rendez-vous fût pris pour la session photo, et nous voilà tous réunis le jour « J ».

Pour la réalisation de la pochette, j’avais décidé de les photographier 2 par 2, pour des questions d’espace. En effet, ce genre de lumière demande pas mal d’espace entre le fond, les retours de lumière, et les personnes à photographier. Aussi, il est plus facile d’avoir LA bonne image avec 2 personnes, plutôt qu’avec 4 sur la même photo, car de toute façon, il y en aura toujours un qui est mieux sur l’autre photo etc etc … (J’avais déjà expliqué cette situation plus en détails, dans l’article Le « Vent du Nord » a soufflé au studio, pour ceux que ça intéresse.

Ensuite, il restait à imaginer ce que j’allais faire faire à mes 4 musiciens-chanteurs. Je les sentais d’ailleurs un peu stressés à ce sujet, ce qui est d’ailleurs le lot de 90% des personnes qui se retrouvent en studio, devant un fond neutre et sans accessoire auquel se raccrocher.
Ils avaient apporté leurs instruments, mais après avoir fait un essai, je trouvais qu’avec les décors de cubes blanc, ça faisait un peu trop d’informations dans l’image, que je voulais plus sobre. J’ai donc décidé d’abandonner l’idée de les utiliser.

Donc, au moment ou je me demandais ce qu’ils allaient donc faire devant l’objectif, un des musiciens qui était sur un cube, devant moi, a soudainement perdu l’équilibre. Voyant ça, je me suis mis a les imaginer tous les 4 quatre en train de tomber, et c’est ce que je leur ai demandé de faire. Ça les a beaucoup amusés, c’est beau à voir et en même, ça les sécurisaient de savoir exactement quoi faire. De mon côté, je n’avais qu’à les diriger et leur dire comment je voulais qu’ils perdent leur équilibre.
J’adore travailler comme ça, utiliser une bonne dose de spontanéité dans la création d’une image, et utiliser, ce que les gens me donnent devant l’objectif, à leur insu.

Le résultat a été assez rapidement obtenu ! Quel talent ces Uswing !!!

Une fois les 2 photos réalisés, il n’y avait plus qu’à les monter ensemble. LÀ, j’ai pu ajouter une discrète touche de surréalisme à l’image, l’avez-vous remarqué ? Oui ! Non ?
Bon, je vais être sympa, je vais vous aider:
Avez-vous remarqué que la lumière est IMPOSSIBLE ?….Oui ! Non ?

OK, j’arrête de vous titiller et je vous vends la mèche:
J’ai retourné horizontalement une des image, de sorte que la lumière soit inversée. Le résultat est que si vous regardez les hautes lumières, elles viennent toutes du centre de l’image, ce qui est évidemment impossible, puisqu’on en verrai les sources !

Alors vous l’aviez remarqué avant que j’en parle ???

Une fois cette image réalisée, j’ai eu l’idée d’en faire une, mais juste avec les instruments, ce qui pourra surement servir au dos de la pochette du disque.

Back cover Uswing

Pochette arrière

Et puis pour terminer, nous avons fait quelques portraits du groupe, que j’ai finalisé avec un traitement couleur « vintage » !


Stéphane Chatrand - Batterie

Ça vous a plu ? Vous avez des questions ….. des commentaires, n’hésitez pas à partager avec les autres en commentant ci-bas !

2 Comments on Comment j’ai fait « swinger » les 4 membres de Uswing pour leur nouvel album !

  • Olivier Bruel says:
    04/09/2010 at 14:14

    Beau boulot! Personnellement, je n’avais pas détecté l’inversion d’une des photos… Mais quand on le sait, on voit que tu as récidivé pour la pochette arrière!

    Répondre

  • Cathleen Rouleau says:
    08/09/2010 at 10:49

    Ah, Stéphane!
    Décidément, ton art, tu le maîtrises sur le bout des doigts. Très intéressant ton blog, ça nous permet d’entrer dans ta création et de goûter un peu mieux à ce que tu fais. Déjà tes photos sont de véritables bonbons pour les yeux, mais en connaissant les anecdotes, c’est encore mieux! Bravo! Et longue vie à ton clic!

    Répondre

Leave a Reply

Your email address will not be published. Fields marked with * are required

Suggestion

Soyez avertis de tout nouvel article par courriel

Retrouvez les autres abonnés !